formateur informatique

Compter les nombres pairs et impairs dans un tableau Excel

Accueil  >  Bureautique  >  Excel  >  Excel Astuces  >  Compter les nombres pairs et impairs dans un tableau Excel
Livres à télécharger


Pour partager cette vidéo sur les réseaux sociaux ou sur un site, voici son url :


Inscription Newsletter    Inscription Newsletter
Sujets que vous pourriez aussi aimer :


Totaliser les nombres pairs et impairs

Cette nouvelle astuce Excel montre comment compter les nombres pairs et impairs dans un tableau de valeurs numériques.

Compter les nombres pairs et impairs par formule matricielle Excel

Dans l'exemple illustré par la capture, nous basons l'analyse sur deux colonnes de nombres. Sur la droite, nous livrons trois résultats. Il s'agit premièrement de la quantité totale de valeurs numériques puis des quantités respectives pour les nombres pairs et impairs. Forcément, l'addition des deux derniers résultats doit rejoindre le premier.



Données sources
Pour la démonstration de cette astuce, nous suggérons de récupérer ce tableau de nombres. Nous découvrons tout d'abord les deux séries de nombres en colonnes C et D. Cette plage numérique est reconnue sous l'intitulé nb. Vous pouvez le constater en déployant la zone Nom en haut à gauche de la feuille Excel. Ces nombres ont été générés aléatoirement grâce à la fonction Excel Alea.Entre.Bornes. Puis, ils ont été transformés en valeurs numériques standards détachées des formules. Les trois cases vides attendent les résultats de synthèse en cellules F4, F7 et F10.

Compter les nombres
Le premier résultat à livrer concerne le décompte total des nombres énumérés par les deux séries. Excel propose une fonction dédiée. Il s'agit de la fonction Nb. Elle ignore tout ce qui n'est pas numérique. Dans l'optique de données évolutives, il peut paraître judicieux de l'appliquer sur l'intégralité des colonnes C et D.
  • Cliquer sur la cellule F4 pour la sélectionner,
  • Taper le symbole égal (=) pour débuter le calcul,
  • Inscrire la fonction de décompte suivie d'une parenthèse, soit : Nb(,
  • Sélectionner les deux colonnes C et D par les étiquettes, ce qui donne : C:D,
  • Fermer la parenthèse de la fonction Nb,
  • Puis, valider le calcul avec la touche Entrée du clavier,
Compter le nombre de valeurs numériques dans un tableau Excel

40 nombres sont donc décelés dans ces deux séries. Ce résultat intermédiaire a son importance. Il permettra de valider la cohérence des deux autres résultats à fournir sur les nombres pairs et impairs. La somme des deux doit inévitablement recouper le total des nombres.



Compter les nombres pairs
Pour livrer un seul résultat capable d'analyser individuellement l'ensemble des informations contenues dans plusieurs colonnes et réparties sur plusieurs lignes, nous devons engager un calcul matriciel. L'astuce consiste à utiliser la fonction Excel SommeProd en lui passant une matrice conditionnelle. Cette matrice conditionnelle doit exploiter la fonction Mod avec le chiffre 2 comme diviseur. Si le reste de la division vaut zéro, nous saurons que le nombre en cours d'analyse est pair. Dans le cas contraire, nous saurons qu'il est impair. A l'issue, la fonction SommeProd additionnera tous les tests concluants. Donc, elle sera en mesure de livrer la quantité totale de nombres pairs.
  • Cliquer sur la cellule F7 pour la sélectionner,
  • Taper le symbole égal (=) pour initier la syntaxe de la formule matricielle,
  • Inscrire la fonction matricielle suivie d'une parenthèse, soit : SommeProd(,
  • Ouvrir une nouvelle parenthèse pour accueillir la matrice conditionnelle,
  • Inscrire la fonction pour le reste d'une division, soit: Mod(,
  • Désigner la plage des nombres à analyser par son nom, soit : nb,
  • Taper un point-virgule (;) pour passer dans l'argument du diviseur,
  • Saisir le chiffre 2 pour tester le reste de la division par 2,
  • Fermer la parenthèse de la fonction Mod,
  • Taper le symbole égal (=) pour annoncer le critère à honorer,
  • Puis, saisir le chiffre zéro (0) pour vérifier les concordances avec les nombres pairs,
  • Fermer alors la parenthèse de la matrice conditionnelle,
A ce stade, comme nous avons pu le constater à l'occasion d'astuces précédentes, le calcul répond par une matrice de même longueur que la plage analysée. Elle repère par des booléens (Vrai) les positions de toutes les concordances, soit de tous les nombres pairs. Mais pour que ces concordances puissent être additionnées, nous devons transformer ces booléens en chiffres. Pour cela, nous pouvons forcer la conversion en multipliant ce résultat matriciel par le chiffre 1.
  • Taper le symbole de l'étoile suivi du chiffre 1, soit : *1, pour forcer la conversion,
  • Fermer la parenthèse de la fonction SommeProd,
  • Enfin, valider la formule matricielle par la touche Entrée du clavier,
La sentence tombe et annonce que 18 nombres pairs sont recensés. Pour connaître la quantité de nombres impairs, l'adaptation est fort simple. Il suffit d'ajuster le critère. Si le reste de la division existe (1), alors nous comptabilisons les valeurs impaires.
  • En cellule F10, adapter la précédente syntaxe comme suit :
=SOMMEPROD((MOD(nb;2)=1)*1)
  • Puis, la valider,
Le résultat fournit bien le total manquant pour rejoindre la quantité globale des valeurs numériques analysées.

Calculer la quantité de nombres pairs et impairs dans un tableau Excel

Et bien entendu, si vous changez un nombre pair en nombre impair dans les séries, ou l'inverse, à validation vous constatez que les résultats des décomptes s'actualisent parfaitement.



Repérer les valeurs paires et impaires
Pour parfaire la solution et simplifier les repérages, nous proposons de surligner dynamiquement ces nombres dans les mêmes jeux de couleurs que ceux suggérés par le tableau de bord. L'astuce est une fois de plus triviale. Elle consiste à exploiter la fonction Excel Mod dans deux règles de mise en forme conditionnelle distinctes.
  • Sélectionner toutes les données des deux séries, soit la plage de cellules C4:D23,
  • Dans la section Styles du ruban Accueil, cliquer sur le bouton Mise en forme conditionnelle,
  • En bas de la liste des propositions, choisir l'option Nouvelle règle,
  • Dans la boîte de dialogue qui suit, sélectionner le type : Utiliser une formule pour ...,
  • Cliquer dans la zone de saisie du dessous pour l'activer,
  • Taper le symbole égal (=) pour initier la syntaxe de la règle de mise enforme conditionnelle,
  • Inscrire la fonction pour le reste d'une division, suivie d'une parenthèse, soit : Mod(,
  • Désigner le premier des nombres en cliquant sur sa cellule C4, ce qui donne : $C$4,
  • Enfoncer trois fois de suite la touche F4 du clavier pour libérer totalement la cellule, soit : C4,
Vous le savez, l'analyse d'une mise en forme conditionnelle est chronologique. Et à ce titre, nous débutons bien l'étude à partir du premier nombre. Mais pour qu'ils puissent être tous passés en revue tour à tour, nous devons laisser la cellule suivre le déplacement de l'analyse. C'est la raison pour laquelle nous neutralisons les dollars en préfixes des coordonnées.
  • Taper un point-virgule (;) pour passer dans l'argument du diviseur,
  • Inscrire le chiffre 2 puis fermer la parenthèse de la fonction Mod,
  • Taper le symbole égal (=) pour annoncer la condition à honorer,
  • Inscrire le chiffre 0 pour tester les nombres pairs n'offrant aucun reste à la division par 2,
  • Cliquer alors sur le bouton Format en bas de la boîte de dialogue,
  • Dans la boîte de dialogue qui suit, activer l'onglet Police,
  • Déployer la deuxième liste déroulante et choisir un vert assez vif pour la couleur de texte,
  • Valider cet attribut en cliquant sur le bouton Ok,
Formater les nombres pairs en gras avec une mise en forme conditionnelle Excel

Nous sommes de retour sur la première boîte de dialogue. Elle indique comment surgiront tous les nombres détectés comme valeurs paires.
  • Cliquer sur le bouton Ok pour valider la création de la mise en forme conditionnelle,
De retour sur la feuille Excel, vous constatez que tous les nombres pairs culminent en effet dans une couleur verte semblable à celle de leur calcul de dénombrement.

La seconde règle de mise en forme conditionnelle consiste en une adaptation très simple du critère : =Mod(C4;2)=1.

Elle doit bien sûr agir exactement sur la même plage de cellules présélectionnées. Et il convient de lui associer un orange assez vif pour le texte, semblable à celui du décompte des nombres impairs.

Colorier automatiquement les nombres pairs et impairs dans un tableau Excel pour les repérer

Bien sûr, si vous transformez un nombre impair en nombre pair, ou l'inverse, en même temps que les calculs des décomptes s'ajustent, les repérages visuels s'adaptent.

 
Sur Facebook
Sur Youtube
Les livres
Contact
Mentions légales



Abonnement à la chaîne Youtube
Partager la formation
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn